Apéro Gourmand chez le Vigneron Indépendant

Vendredi 11 Juin & Vendredi 16 Juillet 2021

Nous vous ouvrons les portes de notre domaine et nous vous invitons à découvrir des accords mets-vins inédits !

Nous vous proposons une visite de cave et une dégustation de 5 vins sélectionnés accompagnés de 5 mises en bouche préparées par un traiteur gastronomique.

Prix : 25€ par personne

Réservation indispensable avant le mercredi soir.

(en raison des contraintes sanitaires, la prestation se fait en extérieur… mais à l’abri de la pluie !)

Réservation par téléphone au 08 88 08 91 41 ou par e-mail.

Pique-Nique chez le Vigneron Indépendant

Samedi 19 Juin et Dimanche 20 Juin

Nous ouvrons les portes de notre domaine et nous vous invitons à passer une journée conviviale chez nous !

Au programme : balade dans les vignes (départ à 10h30), visite de cave, dégustations…

Nous mettons tables et bancs à votre disposition. Pour les amateurs de grillades, un barbecue sera allumé.

Réservation par téléphone au 03 88 08 91 41 ou par e-mail.

Vins d’Alsace et Poissons

Les coquillages et les crustacés

Le Sylvaner d’Alsace, vif, léger et discrètement aromatique, sera parfait avec un plateau de fruits de mer : ce vin n’interfère pas avec la salinité marine des coquillages , mais au contraire rafraîchit et désaltère. Les moules, notamment cuisinées au vin, raffolent également de ce caractère frais et spontané.
Le Riesling, élégant et frais, adorera accompagner les huîtres, qui réclament de l’acidité pour mettre en valeur l’iode qu’elles contiennent. En version « fruité » avec notre Riesling 2019 ou en version Terroir avec notre Riesling Grand Cru Kirchberg de Barr, vous trouverez votre bonheur. Il rehaussera également les saveurs des crustacés tout en respectant leur chair délicate.
Avec des Coquilles Saint-Jacques simplement poêlées, le Klevener de Heiligenstein vous procurera un grand moment de bonheur

Les poissons cuisinés

Le Riesling d’Alsace offre un très bel accord de texture avec les poissons dont la chair délicate appelle un vin élégant. Lorsque poissons et crustacés sont cuisinés en sauce ou à la crème, il apporte une touche de légèreté qui laisse les papilles nettes.
Le Klevener des 3 Montagnes épousera également à merveille les poissons en sauce crémée. Pour un accord tout en douceur, un Klevener de Heiligenstein sera également parfait.

Les poissons crus et fumés

Les sushis, mets parmi les plus raffinés de la cuisine japonaise, demandent un vin sec, subtil et de grande envergure, capable de résister en parallèle à la force du wasabi : un Riesling d’Alsace est ici tout indiqué. La délicate acidité de ce vin, associée à des notes minérales, atténue la salinité et le gras des poissons tout en révélant leurs saveurs.
Pour accompagner un saumon fumé, un Riesling ou un Riesling Grand Cru sera simplement parfait. Sec et aromatique, contrebalancera la texture du saumon fumé tout en soulignant sa finesse.

Les poissons aux saveurs exotiques

L’utilisation abondante d’épices et de piments dans les cuisines asiatiques ou indiennes modifie pro¬fondément les saveurs des poissons. Lorsque les plats sont très épicés, ils exigent un vin puissant et riche tel que le Gewurztraminer ou un Klevener de Heiligenstein. Son caractère sensuel et envoûtant sera également parfait avec les préparations aigres-douces ou à base de lait de coco.

Vendanges 2020 : Troisième semaine

Une troisième semaine de vendanges s’achève !

Le programme était bien simple : du savagnin, du savagnin et encore du savagnin !  Les raisins sont magnifiques et absolument délicieux cette année ! C’est très prometteur pour nos futures cuvées de Klevener de Heiligenstein !

Pour vendanger nos savagnins roses, nous procédons à une sélection parcellaire pour choisir les raisins qui entreront dans nos différentes cuvées. Les premières parcelles vendangées nous permettront d’élaborer un Klevener de Heiligenstein sec. Les raisins sont bien sucrés, ils ont un potentiel incroyable, tout en conservant avec une acidité fine et bien mûre qui se retrouvera dans le vin. Nous avons aussi rentré les savagnins roses qui donneront notre Klevener lieu-dit Schwendehiesel, un brin plus doux que notre première référence.

Après avoir été pressé le plus délicatement possible, tout ce petit monde se retrouve en cave dans des cuves de débourbage. L’objectif ? Laisser décanter les jus au frais, pour éliminer ensuite toutes les impuretés. Les jus de raisin clarifié est ensuite transféré dans un foudre en bois ou une citerne en inox selon le cas et démarre sa fermentation : le sucre du jus de raisin est transformé en alcool par l’intermédiaire de levures.

Pour démarrer une fermentation, il y a plusieurs solutions :

  1. Attendre !! En effet, tout aliment contenant du sucre est capable de se transformer en fermentant. Cela fonctionne très bien et c’est d’ailleurs ce qui se fait depuis la nuit des temps pour obtenir du vin, de la bière, du pain, du fromage… Le plus souvent, les choses se passent bien. Mais à l’heure actuelle, pour obtenir un vin sans déviations aromatiques et au juste équilibre acide-sucre, le vigneron a besoin de savoir un peu plus précisément ce qui se passe dans ses cuves !
  2. Faire confiance à la science et utiliser des levures du commerce pour ensemencer le jus de raisin. Un peu comme quand vous faite un pain ou une brioche à la maison avec un cube de levure de boulanger. L’avantage, c’est que la fermentation est rapide et sûre. L’inconvénient, c’est que ces levures sélectionnées de manière industrielle ont tendance à standardiser le goût du vin et ce n’est pas ce que nous recherchons.
  3. Nous avons choisi une voie intermédiaire : c’est-à-dire fabriquer son levain soi-même ! Pour cela, nous récoltons une première cuve de raisins, une dizaine de jours avant le début des vendanges. Ces raisins sont pressés et mis en fermentation naturelle… sous contrôle afin de s’assurer que les souches de levures qui se développent sont efficaces. L’avantage de ce procédé est que nous sélectionnons nos propres levures, naturellement présentes sur la peau des baies de raisin. Ce sont des levures “indigènes”, qui donneront leur personnalité à nos vins, en accord avec nos terroirs.

Et une fois que ça fermente, on attend ! Mais pas les bras croisés… non, non, nos « bébés vins » sont surveillés comme le lait sur le feu. Nous les goûtons et analysons très régulièrement pour s’assurer que tout se passe bien : que les levures indigènes travaillent bien pour transformer le sucre en alcool, et que tout se passe bien… Ce processus de fermentation peut ainsi durer plusieurs semaines…

Vendanges 2020 : deuxième semaine

Notre deuxième semaine de vendanges se termine !

Cette semaine, nous avons vendangé… à mi-temps, ou presque ! En effet, certaines parcelles n’étaient pas encore parfaitement mûres, nous avons donc préféré attendre quelques jours de plus et récolter des raisins à maturité optimale.

Mardi et mercredi, nous avons récolté notre muscat, qui donnera un très beau vin à la fois fruité… et sec ! Parfait pour un apéritif, qui vous laissera la bouche fraiche pour la suite des réjouissances !

Vendredi, nous avons vendangé notre pinot noir, qui donnera 2 cuvées bien distinctes : un rouge léger et fruité, ainsi qu’un rosé qui accompagnera vos barbecues de l’été 2021 ! Nous avons aussi rentré la première bottiche de savagnin rose, qui donneront un Klevener de Heiligenstein, que nous vinifierons en sec, pour en faire un véritable vin de gastronomie !

Vous le savez certainement : un bon vin se fait dans la vigne… et pour cela, nous prenons grand soin de nos raisins ! Nous vendangeons la totalité de nos parcelles à la main. C’est important pour nous, car cela nous permet vraiment de trier les raisins et de ne sélectionner que les plus beaux et les plus sains pour nos futures cuvées. Nous versons des raisins entiers dans le pressoir. Le pressurage est lent et doux, pour n’extraire que le meilleur de nos raisins…

La semaine prochaine, nous vous parlerons de l’art de la fermentation ! A très bientôt, tchin, tchin !

Vendanges 2020 : Première semaine

Bonjour à tous !

Bilan de notre première semaine de vendanges : nous avons démarré en douceur mardi matin, avec la vendange des raisins qui composeront notre Crémant :

  • une bonne dose de pinot noir, confère du charme et de la finesse au Crémant
  • du pinot blanc, pour la fraîcheur et la délicatesse
  • un zeste de pinot gris, pour la richesse et la charpente

Les raisins à Crémant sont les premiers à être récoltés, de manière à privilégier le caractère vif et croquant des raisins frais.

Jeudi et vendredi, nous avons vendangé nos pinots blancs et auxerrois, qui nous donneront notre fameux Riwerle, assemblage à base de pinots blancs relevé d’une touche de muscat. Le tout donne un vin léger, fruité, délicatement parfumé… à boire sur la terrasse ou au coin du feu, mais toujours en bonne compagnie !

Aujourd’hui, samedi, c’est jour de repos pour les vendangeurs, mais pas pour nous : entre la surveillance des premiers jus qui démarrent leur fermentation et le grand ménage au vendangeoir et en cave, notre journée sera bien remplie !

A la semaine prochaine, pour la suite des événements !

Nous vous livrons gratuitement

Chers amis, chers clients, Malgré le confinement, nous pouvons faire en sorte que ces fêtes de Pâques soient joyeuses, même si les retrouvailles familiales ne seront pas au rendez-vous cette année…

Votre cave est vide ? Votre frigo est vide ? Votre verre est vide ?

Qu’à cela ne tienne ! Nous pouvons vous dépanner avec notre solution hydro-alcoolique d’Appellation Contrôlée ! Nous organisons une tournée de livraison gratuite jeudi 9 et samedi 11 avril, dans un rayon de 50 km autour de Heiligenstein. Pour commander, c’est très simple :

Continue reading